Sélection Fresh Rap/Soul/Reggae #Semaine du 5 mars 2012

6 Mar

BANGS & WORKS VOL.2 (THE BEST OF CHICAGO FOOTWORK)
ANTHOLOGIES GENERALES

Pochette K 9109.

PLANET MU RECORDS, 2012. Enregistrement 2011.

Classement
Rap, K 9109

Excellent second volet des compilations du label Planet Mu dont la thématique est le Juke, cette musique issue de la scène underground de Chicago, une mixture hystérique et passionnante entre du Rap Electro, Jungle et chicago House. A base de cut ups, de rythme sans cesse cassés, saccadés et de samples hachés menus, ces jeunes producteurs souvent autodidactes proposent une nouvelle hybridation de la musique électronique du 21ème siècle. Une fois passé le choc de la vitesse et la peur de la crise d’épilepsie, on se concentre sur les structures qui se révèlent passionnante ou mieux, on se lève et on danse! Excellente compilation, un peu plus variée que la précédente et contenant comme celle-ci le descriptif et le portrait des protagonistes dans le livret. (PTH)

1966
Karen DALTON

Pochette KD0184.

DELMORE RECORDING SOCIETY, 2011. Enregistrement 1966.

Classement
Blues, KD0184

Le label Delmore nous offre un très beau cadeau, un enregistrement inédit de Karen Dalton. Enregistré sur magnéto portable en 1966 dans la maison retirée du monde qu’elle occupait avec son mari Richard Tucker. 14 morceaux nus, bruts et honnêtes, des reprises de Tim Hardin, de Billie Holiday et des morceaux traditionnels. Pas besoin de s’appesantir sur les excès ou la vie que Dalton décida de mener; 1966 est avant tout un bel hommage. Un livret détaillé accompagne cette musique pour le moins envoutante. (PTH)

VOGUING AND THE HOUSE BALLROOM SCENE OF N-Y CITY 1976-96
VARIOUS

Pochette K 8686.

SOUL JAZZ RECORDS, 2012. Enregistrement 1976-1996.

Classement
RnB/Soul/Disco, K 8686

Triple compilation et bel objet édité par le label anglais Soul Jazz Records. 2CD’s et un troisième mixé par Junior Vasquez pour nous faire revivre les années 1976 à 1996, période pendant laquelle on y vit apparaitre dans certains clubs new-yorkais le Voguing, cette danse inspirée des pauses et gimmicks des mannequins. D’abord sous la forme d’une danse puis sous forme de battles (combat de danse à la façon Break dance), le Voguing devint pendant l’espace de quelques années le signe de ralliement de la faune homosexuelle et transgenre dans la vie nocturne new-yorkaise. La musique est à la croisée des chemins entre de la Disco progressive, de la House et de l’Electro. Un document important dans l’idée de mutation des genres, tant sexuels que musicaux. (PTH)


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :