Rachida Brakni, du cinéma à la chanson

20 Juil

On l’a vue comme actrice dans Chaos, L’Outremangeur, L’enfant endormi ou La ligne droite. On découvre une voix sans affectation dans cet album éponyme où l’émotion prime sur la virtuosité technique. Sur des airs composés majoritairement par Cali, Brakni parle de son désir de femme, de sa Terre fatale et des Mille et une nuits «à fixer ce plafond trop haut». Bien malin qui pourrait deviner que les paroles, allusives et parfois mystérieuses, ont été écrites par un homme, l’ex-footballeur de Manchester United, Eric Cantona. (Jamila Taleb)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :