Archive | novembre, 2012

Soyons flous ! Pleins feux sur le brouillard – Mercredi 12 décembre 2012

30 Nov

SONY DSCDe tous les phénomènes naturels qui, par analogie, peuvent illustrer nos états d’esprit ou humeurs, le brouillard interpelle tout particulièrement car il fait irruption au milieu d’un monde où chaque chose est censée avoir une place et chaque être un chemin tracé ; ce qui trouble la vue peut aussi troubler le regard et même remonter jusqu’à la perception intérieure ; la musique et le cinéma sauront incorporer cette dimension pénétrante du brouillard à leurs recettes où parfois, plus qu’un simple ingrédient, elle se manifeste comme un révélateur très actif.

La nature reprend ses droits au cinéma – Soyons flous ! Pleins feux sur le brouillard, une conférence de Jacques Ledune *

Au-delà de leur pouvoir de refléter ou influencer les états d’âme, Les atmosphères climatiques peuvent servir au cinéma à impliquer en profondeur l’inconscient du spectateur ; le brouillard, tout spécialement, permet de jouer sur la transfiguration de la réalité, de mêler le mystère de l’impalpable devenu visible à la peur fantasmée de l’invisible. Allant même jusqu’à en exploiter toute la dimension psychologique, onirique, esthétique voire métaphysique, certains réalisateurs feront du brouillard non seulement un élément de décor mais aussi un argument de scénario où l’image et le son devront se compléter. Le cinéma dès lors, dont le propre est déjà de réunir sur sa palette plusieurs disciplines, n’est-il pas aussi, par le biais de son langage symbolique, un terrain d’éveil à la force poétique du monde ?

Conférence de Jacques Ledune
*Mercredi 12/12/2012 à 18h30

Adresse :
La Médiathèque de l’ULB-XL
Campus ULB Solbosch – Bâtiment U
Av. Paul Héger
1000 Bruxelles (situé sur la Commune d’Ixelles)
Tél : 02/647.42.07 – Mail : ulb@lamediatheque.be

Publicités

Une saison en médiathèque

17 Nov

6 thématiques viendront rythmer notre saison 2012 – 2013

Le mouvement de l’esprit de découverte scande notre saison, comme en témoigne le joli supplément accroché à notre magazine Détours. Son graphisme optimiste indique un mouvement vers l’avant, dans une succession de pictogrammes « avance » et « pause ». Avancer pour découvrir ou redécouvrir. Pause pour assimiler la découverte et la transformer en quelque chose à soi que l’on peut ensuite offrir à d’autres. Dans cette brochure se retrouvent une série de rendez-vous, d’octobre 2012 à août 2013 au fil desquels une nouvelle médiathèque se dessine. On y parle de ce qui surgit du brouillard, de la folie, des musées, des séries, des nouvelles lutheries. Avec à la clé des CD et DVD à emprunter, des musiques à télécharger, des projections à la Cinematek, mais l’essentiel est ce que nous avons à raconter sur ces matières et ces questions et qui est de nature, nous en sommes convaincus, à enchanter les pratiques culturelles, tournées vers la médiathèque, les bibliothèques, les musées, les théâtres…

Beat Bang
Octobre-Novembre

Beat Bang, c’est l’histoire des musiques électroniques de 1988 à 2012, depuis la techno industrielle, les esthétiques avant-gardistes jusqu’à celles du dance floor. À découvrir dans une application ludique notamment sur tablettes et smartphones.

Le brouillard
Décembre-Janvier

Nous avons tous au moins une expérience sensorielle forte de brouillard météorologique où l’on perd pied, égarant nos repères rationnels entre intérieur et extérieur. Mais quelle est sa place dans le cinéma et les musiques ? Qu’y révèle-t-il de nos craintes et désirs de surgissements ou disparitions ?

La folie
Février-Mars

Excentricité, folie et création hors cadre : Comment le cinéma et la musique prennent-ils l’empreinte des frontières mouvantes, dialectiques entre le fou et le « non-fou » ? Et comment les artistes que l’on dit « bruts » engendrent des œuvres qui jettent des ponts entre toutes les formes d’art.

Le feuilleton
Avril-Mai

Nées dans et pour les studios, les séries deviennent un phénomène qui en dépassent les stratégies d’audience. Elles mettent en question nos manières de raconter ce qui se passe. Au-delà de l’événementiel et du people, en s’appliquant à relever les traces historiques qui préparent et conduisent à la loi actuelle des séries, décryptage de ce type de récit.

Les musées
Juin-Juillet

Le cinéma s’installe souvent dans les musées. Quel dialogue s’instaure-t-il entre ces lieux dédiés à la conservation, à la mémoire et les fictions qui s’y construisent ? Dans cette rencontre, que nous apprend le cinéma sur le musée et le musée sur le cinéma ?

Insolutherie
Aout-Septembre

Dédiée aux instruments de musiques « hors-normes », cette thématique se focalisera sur les cas les plus innovants et donnera un aperçu global de différentes tendances et pratiques actuelles ainsi que quelques exemples historiques. Placée sous le signe du loufoque et du bizarroïde, Insolutherie interroge toutefois en profondeur le rapport qu’entretient un musicien à son instrument.

SAISON 2012-2013 2012/2013: Insolutherie

%d blogueurs aiment cette page :