Brouillard des signes. Rencontre avec Salvatore Immordino, mercredi 16 janvier à 18h30

13 Déc

La musique au temps des troubadours et des ménestrels

ImageLa musique médiévale se transmettait surtout oralement : les débuts de l’écriture musicale – les neumes- datent des environs de l’an 800.

Le troubadour Salvatore Immordino lèvera le voile sur cette période mal connue lors de son rendez-vous sur « le brouillard des signes »

Jean Nicolas rencontre Salvatore Immordino:

JN :Tu vas animer un rendez-vous sur une période musicale plutôt méconnue, mais pourtant riche et passionnante. La musique médiévale en passait par de profondes transformations et c’était aussi le temps des troubadours et des ménestrels. Comment apprenait-on la musique ?

SI : La musique médiévale était chantée, parfois accompagnée par des instruments. Il n’y avait pas vraiment de professeurs. On apprenait sur le tas, auprès d’un autre musicien ou au sein d’une troupe. Aujourd’hui, nous tentons de jouer comme ils le faisaient en nous appuyant sur des transcriptions et des fac-similés. Il y a une grande part d’interprétation et de reconstitution.

JN : D’où vient la musique médiévale ?

SI : En grande partie du philosophe Boèce (480 ap. J-C) qui a repris toute la théorie de la musique grecque, des philosophes de la période héllénistiques et de la période romaine. Il a fait une synthèse de tout ça et c’est devenu un point de référence incontournable au moyen-âge. Le principe n’était pas de trouver du plaisir, mais plutôt de s’inscrire dans une logique pédagogique, édifiante pour l’esprit.

JN : Comment est-on passé d’une transmission orale à l’écriture musicale ?

SI : Difficile à dire avec certitude. Quand les moines devaient chanter, ils s’éloignaient facilement de la théorie. C’est vers les années 800 que nous retrouvons les premières notations musicales, les neumes. Ce sont des signes inventés pour indiquer graphiquement l’évolution de la mélodie. Il y avait des familles de neumes qui circulaient de monastères en monastères, mais chacun écrivait à sa manière ! Les règles universelles sont apparues progressivement. C’était une période magique ! C’est elle que nous allons aborder dans ces rendez-vous sur le brouillard des signes… en compagnie des troubadours !

Mercredi 16/01/2013 à 18h30

Adresse :
La Médiathèque de l’ULB-XL
Campus ULB Solbosch – Bâtiment U
Av. Paul Héger
1000 Bruxelles (situé sur la Commune d’Ixelles)
Tél : 02/647.42.07 – Mail : ulb@lamediatheque.be

Accès gratuit, réservation souhaitée

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :