Il y a 10 ans que François Béranger s’en est allé rejoindre ses arbres…

22 Jan

Image

François Béranger, en quelques chiffres, c’est 16 albums (dont 2 en public) en 33 ans, de 1970 à 2003 (année où il décède d’un cancer du poumon).

Il  commence dans la chanson sur le tard. En effet, il entre dans sa trente-troisième année quand il sort son album autobiographique « Tranche de vie », en 1970. C’est un homme mûr et révolté qui, après avoir subi la guerre d’Algérie et l’usine, vient nous mettre des mots sur ses révoltes et ses amours !

François Béranger n’apprécie pas beaucoup les médias qui le lui rendent bien, il passera très peu à la radio et encore moins à la télévision. Avant d’affronter les grandes salles, il jouera beaucoup dans des fêtes politiques et arrive à mener une carrière grâce à un public « marginal » qui le suit.

Durant la première période, les albums sont tantôt folk et d’autres sont plutôt rock (présence de l’excellent guitariste Jean-Pierre Alarcen qui travaillera ensuite avec Renaud) mais toujours portés par des thèmes contestataires. Fatigué, lassé de mésaventures, éprouvant le besoin de prendre du recul après 12 ans de tournées incessantes (plus de 100 concerts par an), il arrête tout en 1982.

Sept années passent… On est en 1989 et le monde change mais ne va toujours pas mieux. François Béranger ressent à nouveau le besoin de s’exprimer, d’écrire et de chanter. Et c’est reparti, avec l’album « Dure-mère », et une nouvelle équipe de musiciens. L’ambiance est plus acoustique, plus feutrée mais pas les thèmes de ses chansons. Quatre albums-studio suivront encore avant, qu’en 2003, François Béranger s’en aille rejoindre définitivement ses arbres.

Les deux caractéristiques les plus frappantes de Béranger, c’est d’un côté, sa « grosse voix » chaude et paternelle, et de l’autre, sa  pensée positive (l’esprit Béranger).  Cet « esprit » consiste dans le fait qu’on peut tout construire, tout faire… Il suffit de le construire, de le faire ! Pas seulement d’y croire !

Alors, en avant !

Jean-François Nicaise

 P.S. : à découvrir son auto-biographie 

Discographie :

  • Tranche De Vie 1970  
  • Ça doit être bien 1971
  • La Chaise 1973 
  • Le monde bouge 1974    (NB2204)
  • L’alternative 1975   (NB2205)
  • Mamadou m’a dit 1979
  • En public 1977  (intégrale vol 3 NB2206)
  • Participe présent 1978   (NB2207)
  • Joue pas avec mes nerfs 1979   (intégrale vol 4 NB2217)
  • Article sans suite 1980   (intégrale vol 4 NB2217)
  • Da Capo 1982
  • Tout le monde s’aime 1984
  • Bravo à François Béranger 1989
  • Dure – mère 1989   (NB2218)
  • Exterminator 1992   (NB2220)
  • En avant ! 1997 ou Le Cactus (NB2221)
  • En public 98 1999   (NB2222)
  • Profiter du temps 2002   (NB2224)
  • Béranger chante Félix Leclerc 2003   (NB2225)
  • Le vrai changement 3 cd + 1 dvd 2004   (NB2226)

——————————————————-

  • Compilation hommage à Béranger Tous ces mots terribles avec Mell, Thiéfaine, Tryo, Loïc Lantoine, Marcel et son Orchestre, Michel Bühler, Raoul Petite, La Rue Kétanou, Sanseverino, Tony Truant, Yves Jamait, Les Blaireaux,Jeanne Cherhal, Gérard Blanchard, Emmanuelle Béranger. L’autre Distribution, 2008   (NX4914)
  • Album hommage à Béranger Si on chantait Béranger. Avel Ouest, 2008   (NT7112)

(La plupart de ces médias sont disponibles « en dépôt » à la médiathèque de l’ULB)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :