Treme et la musique de la Nouvelle-Orleans : un exposé d’Emina Alickovic

23 Mar

Image

La série télévisée Tremé, du nom d’un des plus vieux quartiers de la Nouvelle-Orléans, montre la vie qui reprend après le passage de l’ouragan Katrina. Pour ses habitants, la musique est d’une importance primordiale. Plusieurs genres musicaux ont vu le jour dans cette ville située au carrefour des cultures occidentales et afro-caribéennes. En partant de la série, Emina Aličković dresse le portrait des principaux styles qui ont émergé de la ville.

Dans le Nouveau Monde, il était interdit aux esclaves de parler leur langue d’origine, d’entretenir leur culture (danses, musiques) et de pratiquer leur religion. Les maîtres esclavagistes de la Nouvelle-Orléans, quant à eux, permettaient aux esclaves de préserver leur culture. Sur la « Place des Nègres », Congo Square, à Tremé, les esclaves se réunissaient le dimanche pour chanter, danser et honorer les esprits ancestraux.
Lors des processions funéraires, des brass bands, fanfares pionnières du jazz, jouaient des dirge (chants mornes de deuil). Dès 1890, ces orchestres, pour la plupart originaires du quartier de Tremé, ont commencé à jouer des airs plus enjoués, lors des funérailles, carnavals, et autres festivités.
Les « gens de couleur libres », enfants nés d’unions entre hommes européens et femmes d’origine africaine, avaient un statut particulier. Ils avaient accès à l’éducation et au travail et pouvaient devenir propriétaires. Leur éducation leur offrait un rapport à la musique différent de celui qu’entretenaient les esclaves. Leur folklore a engendré des musiques telles que le zydeco et la swamp pop.
Le bounce, variante carnavalesque du hip hop, est une musique très rapide sur laquelle on danse de manière effrénée, elle est ponctuée de call and response, un élément quasi omniprésent dans les musiques d’origine afro-américaine.
Aujourd’hui, la musique continue à jouer un rôle central dans la vie à la Nouvelle-Orléans. Les touristes se ruent sur les soirées dans les clubs jazz, remplissent les hôtels lors de la période de Mardi Gras,…
Emina Aličković s’intéresse depuis plus de 10 ans aux nombreux aspects de la culture populaire américaine. Elle possède une connaissance spécialisée en littérature et musique afro-américaines. Sa méthodologie de recherche est pluridisciplinaire, tenant compte des facteurs sociologiques, économiques et/ou politiques qui influencent la culture. Elle a rejoint début 2012 l’équipe de la médiathèque de Bruxelles-Centre.
Vendredi 29 mai à 18h30 – Durée : 1h30
Médiathèque ULB XL
Bâtiment U
Av Paul Héger (coin square Servais)

Gratuit – Réservation :
ulb@lamediatheque.be ou 02/647 42 07

treme2

Si vous vous rendez sur place, à la Nouvelle Orleans, en Louisiane, voyez sur ce site toutes les bonnes adresses pour écouter ces musiques en live : sur demande, vous pouvez également obtenir de très belles brochures explicatives sur les musiques de la Louisiane.

Office de Tourisme de Nouvelle Orléans / Louisiane

c/o Express Conseil

5 bis rue du Louvre – 75001 Paris

Tel +33 1 44 77 88 06 – Fax +33 1 42 60 05 45

www.louisiane-tourisme.fr

P1010479

Médiagraphie : Tremé et la musique de New Orleans :

(disponible en grande partie à la médiathèque ULB XL)

Tremé saison 1, YT7506

Tremé saison 2, YT7507

Authentic New Orlean Jazz Funeral,Magnificent Seventh’s Brass Band  UM0185

From the Plantation to the Penitentiary, Wynton Marsalis, UM1726

Standard Time, vol.1, Wynton Marsalis, UM1680

Zydeco Shootout at el Sid O’s, K 9892

A Lovesong for Nola, Chuck Perkins, KP2980

The rough Guide to Cajun and Zydeco, MD0122

Best of Cajun and Zydeco : Finger Tappin’ and Feed Dancin’, MD0123

The ultimate Louisiana Experience, Johnnie Allan, MD0220

Cajun and Zydeco Bourbon Street Party, Jimmy Thibodeaux, MD2681

The promised Land, a Swam Pop Journey, MD1715

Jazz Begins, The Young Tuxedo Brass Band, UY8800

The Land of Spirit and Light, Michael White, UW5062

Father Music, Mother Dance, Michael White, UW5063

New Orleans Parade, U 1480

New Orleans Funk, K 7227

Sydney Bechet and his New Orleans Feetwarmes, UB2731

Rock with the hot 8 Brass Band, KH6450

The best of Fats Domino, KD6075

Complete edition, 1923-1924, Louis Armstrong UA7202

My New Orleans, Harry Connick Jr, UC7307

Oh, my Nola, Harry Connick Jr, UC7280

Tribute to New Orleans, U 3097

On bended Knee, the Birth of Swam Pop, K 6230

The rough Guide of the music of new Orleans, K 4182

Kermit Ruffins, UR8944

Rebirth of New Orleans, Rebirth Brass Band, UR1505

Fire on the Bayou, The Meeters, ;KM4810

Mardi gras Time, K 9894

Take it to the Street, Rebirth Brass Band, UR1502

Funeral Songs, Dead Man Blues, U 1496

The New Orleans Album, The Dirty Dozen Brass Band, UD5923

A Celebration of new Orleans Music, K 0908

Cajun Music and Zydeco, MD0049

Rollin’, Rebirth Brass Band, UR1504

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :