Archive | Démo sur le Grill RSS feed for this section

Démo sur le Grill – octobre 2011

10 Oct

14 Weeks  « And Everything After » : Z01928

Comme le rappelle le groupe à titre d’explication au sujet de son patronyme, c’est à la 14ème semaine que l’embryon ou le futur nouveau-né entame la lente et difficile conquête de ses sens, dont celui qui nous intéresse, l’ouïe. Ces Belges de l’Est, comme ils le disent eux-mêmes (mais c’est où ça ?) ont par contre passé certainement plus de temps à trouver le bon régime pour une mécanique electro-pop que ses auteurs voudraient efficace et même rutilante. Des chansons portées par un lyrisme frondeur mais jamais conquérant, qui trouvent la juste mesure entre riffs entêtés et malins et un discret groove machinique sur fond de synthés enveloppants. Un groupe qui, à l’instar de la récente génération « sans aucun  complexe» originaire du Sud du pays (Ghinzu, Vismets), sait qu’une bonne mélodie a plus de chance de taper l’incruste dans les oreilles lorsqu’elle donne pareillement des fourmis dans les jambes…

Whylanders « So Simple » : Z02053

Ok, les duos sont passés dans l’ordinaire rock depuis un moment déjà. Le quota minimal guitare/batterie avec les 3 options possibles côté chant (l’un ou l’autre ou les deux…) est respecté. La différence tient à un chouïa d’attention accordé à un pop rock qui cherche autre chose que l’empoignade rythmique. Le chant est délibérément placé en front de mélodie, altier le plus souvent, tristounet parfois mais toujours bienséant, même lorsque qu’il taquine l’emphase par les pieds. La guitare reste au taquet de chansons concises et ne semble s’autorise de digressions que de façon ponctuelle (magnifique envolée zeppelinienne sur « I Was Away »), comme pour prévenir d’un éventuel risque de monotonie. Danger qui ne parait même pas à l’horizon de ces 4 titres ou rarement un batteur n’aura autant fournit d’arguments en faveur d’une  « frappe » aussi économe que fondatrice.

Alek Et Les Japonaises « Ojamashimasu »  Z01954

Il paraitrait qu’ « Ojamashimasu » se dit au Japon à la fois pour dire bonjour et s’excuser de la perturbation provoquée par l’irruption d’une personne au sein d’un espace privé. Mais là on est pleinement consentant, parce que cette « électrotropicale » pousse la logique du zinneke, cette bâtardise érigée en artisanat  du vivre à l’échelle de la planète. Pensez-donc, une nippone (forcément) qui chante dans un français yaourt on ne peut plus savoureux puis dans sa langue maternelle comme si elle profitait d’un régime de « facilités» étendu (si si), quand elle ne duetise pas dans un allemand de kermesse ou dans un espagnol  de karaoké chimiquement assisté  avec  un grand dadais (Alek ?) qui l’accompagne ou la tacle sur le fil parfois, tout en tapotant sur des  synthés cheap qui font parfois des bulles ou des grattes qui filent des démangeaisons humoristiques. On ne sait pas souvent de quoi ça cause mais on participe de bon cœur à ce joyeux délire mi mayonnaise mi sauce samouraï !

YH

Démo sur le Grill – juillet 2011

15 Juil

Pop fracturée, pétrie d’envolées vocales, polyrythmique et tête chercheuse : Think Foals, Battles, Animal Collective …. (!).
Conseillé !!!

Brains – Z0 2037

Démo sur le Grill avril 2011

6 Avr

Du Honest House pour une honnête obole (au sein de la collection démo, la location est gratuite, seul le retard se paye !). Ou comment faire connaissance avec un collectif liégeois né en 2005, adepte d’un rock qui dépote avec intelligence (indie, rock, math rock, noise rock, post punk…faîtes votre choix !) et qui, au fil des sorties, étend toujours un peu plus son aire d’activité.

3 propositions qui ne se refusent pas :

Archipelagos : Z01986
Une compile pour un rapide passage revue des troupes, 2 titres par tête de pipe ! Des déjà anciens Frank Shinobi, El Dinah ou Taïfun aux petits derniers (et néerlandophones) Traffico ou Coyote, en passant par les faux Belges (et vrais Français) de Casse Brique.

Foxes in Boxes : Z01966 (commentaire : site : Honest House)
Créature à part du zoo HH, Foxes in Boxes convoque des atmosphères personnelles, animales et cartonnées, rappelant entre autres Karate et Dianogah, mais aussi Moondog Jr. et les divers projets de Rudy Trouvé. Après des débuts en couveuse et deux concerts  à la mHHaternité (support Beautiful Léopard et label night), le renard est rapidement sorti de sa boîte, un EP intitulé « Better beheaded » (Block Bunker studio) entre les pattes. La bestiole tricéphale (Ju de Taïfun, Marc, et Geo) est désormais lâchée dans la nature et a déjà visité quelques poulaillers (support de Part Chimp pour le Rhâââ Lovely et de Woods pour JO) avant de gagner d’autres contrées! PS : une démo qui chatouille au sens propre comme au figuré !

Volt Voice ; Z01985 (commentaire : site : Honest House)
Quatuor atypique, oscillant entre noise expérimental et math-rock, Volt Voice rejoint l’aile psychiatrique du collectif Honest House début 2007. Elaborant leur auto-thérapie frénétique, ils se soignent grâce à des mélodies décomplexées, brutes de décoffrage, servies par des guitares nerveuses et une section rythmique carnassière. L’ensemble, solidement charpenté, convoque une ambiance sombre et tendue, scandée de chants improbables et d’explosions sonores brutales qui côtoient l’urgence… bienvenue dans l’univers électrique du blues urbain post-névrotique…

Site label : http://www.honesthouse.be

Autres références disponibles à la Médiathèque :
Frank Shinobi : XF784E, XF784F
Taïfun : XT024E
Casse Brique : XC149Y

Deux démos sur le grill, octobre 2010

20 Nov

Amber Daybreak : Z01841
Ultime démo  d’un groupe défunt (ça vient de tomber !) qui conjuguait fureur et émotion du haut d’une  ligne de crêtes mélodiques joliment escarpées. Pour une fois que les mots emo & screamo n’étaient pas à mettre entre « ». Thursday et Envy ont eu chaud pour leurs fesses…

Autre avis : http://www.metalorgie.com/punk/groupes.php?id=2782

Mrs Okkido : Z01185

En  substance, la bio de leur label actuel (By records) dit ceci :

Derrière Mrs Okkido, on trouve Audrey Lauro, saxophoniste marseillaise installée à Bruxelles pour suivre des études au Conservatoire Royal de Bruxelles. Elle fonde Mrs Okkido en 2006, Pour réaliser ce projet, elle rassemble une bande d’électrons libres croisés durant ses études et qui, se sont un jour sentis à l’étroit dans leur domaine de prédilection. Un répertoire où chaque morceau se veut une sorte de haïku sonore amplifié par un intense travail où chaque membre du groupe apporte son expertise. Le résultat est un univers très cinématographique incroyablement dense. On virevolte d’une ambiance à l’autre. On passe du rock, en jazz en glissant groove 70’s. C’est parfois très lyrique ou plus expérimental dans sa manière d’agencer et assembler les sons. La musique de Mrs Okkido ne semble avoir aucune limite et étonne par sa maturité. Cette maturité est encore plus flagrante sur scène.

Concours : ton groupe à la Nocturne de l’ULB

20 Juil

Conditions pour participer :

  • s’inscrire sur Emergences
  • être disponible le vendredi 24 septembre
  • ne pas être produit, ou alors sur un micro-label

Envoyez un mail pour le 31 juillet 2010 au plus tard à concours.emergences@gmail.com
Vous pouvez également déposer une démo à la médiathèque de l’ULB à l’attention de Yannick.
Le gagnant ouvrira les concerts qui auront lieu sur le podium Rock du campus du Solbosch le vendredi 24 septembre 2010.

Deux démos sur le grill

19 Déc

P.N.I -> Z01123 (2006)

Electro warpienne

Kung-Fu 77 ‘I wish You Were Here’ -> Z01808 (2009)

Secret trop bien caché de la pop électrifiée éclectique made in Belgium (ten points !)

A faire passer.

Best of 2009 de Yannick Hustache

19 Déc

Best of  2009 de Yannick Hustache

Future Of The Left : ‘Travel With Myself & Another’ -> XF989C

Ex MCLusky. Des Pixies mal lunés qui auraient piqué le matos de Shellac en rêvant de The Fall et de PIL. Ce disque devrait être prescrit aux partis de gauche du monde entier.

Animal Collective ‘Merriweather Post Pavilion’ -> XA544X

Au-delà du buzz, des débats et de tout ce qui a été écrit (y compris par moi), un foutu bon album de pop (enfin) moderne qui résiste aux écoutes successives  et se bonifie à mesure que la descendance se fait chaque jour plus nombreuse.

Fuck Buttons  ‘Tarot Sport’ -> XF931I

Duo electro noise à mi-chemin de Boards of Canada et de Wolf Eyes. Percussif, spasmodique, psychédélique et même planant parfois. Bruyant mais toujours audible.

Dirty Projectors  ‘Bitte Orca’ -> XD604F

Un chanteur sosie d’Anthony Perkins à la fausseté troublante. Des anges femelles qui pinaillent à l’entrée du Paradis et un batteur apprenti bûcheron. La cata ? Non un disque pop totalement décomplexé. Ce qui est plutôt rare.

Sonic Youth ‘The Eternal’ -> XS583F

La maison de repos des oreilles martyrisées, ce n’est pas encore ce coup-ci ! Pas le meilleur mais une forme de jouissive immédiateté retrouvée.

Le Singe Blanc ‘Baïho’ -> XS404C

Un trio de Metz composé de deux basses/batterie et flanqué d’un vocaliste inhumain seul locuteur sur Terre d’un langage imaginaire à base d’onomatopées fantasques. 10% de Magma, 5% de Primus surnageant dans un bouillon de pop atomique à l’instabilité recherchée et tourneboulante.

Bill Callahan ‘Sometimes I Wish We Were An Eagle’ -> XC032R

Même s’il s’est débarrassé de sa carapace de faux groupe, l’ex Smog, demeure à vie abonné à la mélancolie. Mais si la tristesse lui inspire à chaque fois de telles splendeurs faites chansons, on le verrait bien égoïstement affligé de sept ans de malheur de plus !

Grizzly Bear ‘Veckatimest’ ->XG860C

Pochette XG860C.De la pop mille-feuille en couches finement disposées. Des chœurs battus en neige et des harmonies vertigineuses pour des constructions mélodiques qui ne le sont pas moins. Gavage sans limites…

Hitch ‘Clair Obscur’ ->XH614X

Une merveille de pop (core) tendue à l’extrême. Acéré, riche en saillies dissonantes, scansions rythmiques fracturées et en hymnes revêches, le rock de ces Courtraisiens atteint un degré de maîtrise à l’égal des ténors du genre (The Paper Chase, 31Knots…), remonte l’échine et s’immisce par les oreilles avec une facilité déconcertante.

+ 1 film :

« Electric Glide in Blue » de James William Guercio ->VE0287

Un épisode de ‘Chips’ tourné par Sam Peckinpah. Pied de nez au fumeux ‘Easy
Rider’

%d blogueurs aiment cette page :