Tag Archives: Bon à savoir …

Parcours Jazz, liste et références des médias présentés par Hughes Warin

4 Fév

Retrouvez ci dessous la liste et les références des médias présentés par Hugues Warin à l’occasion du Parcours Jazz du mercredi 26 janvier 2011.

– Scott Joplin « Maple Leaf Rag » – UJ 8635
– King Oliver « Snake Rag(04-06-23)  – UO 2743
– Count Basie « Double-O »   – UB 1614
– Duke Ellington « Caravan »  – UE 3722
– Billie Holiday  « Solitude »  – UH 7123
– Dizzy Gillespie/Ch. Parker   « Salt Peanuts »  – UP 1397
– Charlie Parker  « Ornithology »  – UP 1188


– Thelonious Monk « Just a gigolo »  – UM 6970
– Charles Mingus « Pithecanthropus erectus » – UM 5867
– Max Roach « Triptych, Prayer… »  – UR 5715
– Miles Davis « So What »  – UD 2021

– Stan Getz « Desafinado »  – UG 1998
– John Coltrane « Acknowledgement »  – UC 6478
– Albert Ayler « Our Prayer »  – UA 9609
– Evan Parker « Id 1 »  – UP 1767
– John Butcher « Floating Cult »  – UB 9541

Publicités

Solde à l’américaine !

19 Jan

Les médiathèques solderont des milliers de CD, DVD, jeux pour un montant dérisoire qui, chaque semaine, baissera encore de 50 centimes.

1ère semaine 2ème semaine 3ème semaine 4ème semaine
Du 03/01 au 09/01 Du 10/01 au 16/01 Du 17/01 au 23/01 Du 24/01 au 31/01
médias à 2,00 € 1,50 € 1,00 € 0,50 € 0,50 €
médias à 3,00 € 2,50 € 2,00 € 1,50 € 1,00 €
médias à 5,00 € 4,50 € 4,00 € 3,50 € 3,00 €

La reprise de « Hey Joe » par The Make-Up sur l’album « Save Yourself »

6 Oct


*Référence Médiathèque : XM 083G

Et question à 1000 boules : comment se “placer” de façon convaincante alors que la chanson en question – une vraie scie à l’échelon planétaire – a infiltré l’inconscient musical collectif occidental ? A contrario de la rumeur « savante », « Hey Joe » est probablement un titre orphelin, bien que certains voient dans le dénommé Billy Roberts l’auteur de cette mini-odyssée sonore qui narre la cavale dudit Joe au Mexique après que ce dernier a envoyé une volée de plomb sur sa copine (ou sa femme ?). Le carton de la version 1966 de Jimi Hendrix lui imputera à tort la paternité d’une chanson qui connaîtra des dizaines de variations par la suite, et offrira à feu Willy Deville (en 1992) l’unique vrai succès de sa carrière, dans une version latino mariachi pourtant des plus plan-plan. En 1999, sur leur ultime véritable album Save Yourself, les ex punk politisés de Nation Of Ulysses rebaptisés Make Up et reconvertis garage-soul et rock & roll sans démordre de leurs convictions politiques (des « socialistes » en Amérique !) affichées, livrent leur relecture d’« Hey Joe » qui passe du coup de 3 à 8 minutes ! Le chant est dédoublé et c’est la voix de la bassiste (Michel Mae) qui ouvre la bal, bientôt rejointe par celle du chanteur attitré (le félin Ian Svenonius) qui minaude et couine comme s’il avait la fièvre (au corps ?). Puis vers les 4 minutes, le morceau marque un temps d’arrêt avant de s’emballer à nouveau et qu’un téléphone (portable ?) sonne ! C’est une fille qui répond et enjoint Joe de rentrer auprès d’elle, lequel, halluciné, repart dans un délire qui laissera l’auditeur sans réponse. Etait-ce la voix de son ex, toujours en vie ou le spectre de son âme qui s’apprête à le hanter pour l’éternité ? 11 ans plus tard, The Make Up dissous (une nouvelle entité musicale, Weird War recueillera une partie de ses ex membres), on n’est pas plus avancé  !

Yannick Hustache, pour la Médiathèque de l’ULB

Un illustrateur à la Médiathèque de l’ULB, MARC TARASKOFF

18 Août

En près de trente années d’illustrations pour la presse et l’édition, Marc Taraskoff a eu l’occasion de réaliser de nombreux portraits d’artistes : chanteurs, musiciens, comédiens, cinéastes, …

La Médiathèque de l’ULB vous propose de retrouver les images d’une cinquantaine d’entre eux, de Georges Brassens à David Bowie et de Jeanne Moreau à Lars Von Trier, traitées dans les techniques les plus diverses allant de l’acrylique aux crayons de couleurs en passant par le stylo à bille…

Vernissage le 5 octobre, de 18h30 à 20h30, agrémenté d’un concert swing manouche, avec Jean-Claude Salemi et Martin Salemi.

MÉGA-VENTE DE CD’S de 0,20€ À 2€

18 Août

Lors de la JOURNEE D’ACCUEIL DES NOUVEAUX ÉTUDIANTS à l’ULB
Vendredi 17 septembre, de 9h30 à 15h30

Compilateur maniaque en quête de l’introuvable pièce manquante à votre marotte collectionnite connue de vous seuls, renifleur de bonnes affaires en tout genre, curieux en maraude intéressée, badaud en recherche de quelque impulsion musicale salvatrice ou de précieuses madeleines de Proust aux sensations à moitié effacées, nostalgique… des objets culturels « en dur », fétichiste du roulement de CDs s’entrechoquant comme des marées de dominos, ou simple amoureux de rock ou de jazz, sans œillère si possible, s’accordant volontiers un menu plaisir dans l’instant… Accrochez-vous !

Des centaines de disques (+ de 2000 CD) prélevés parmi les trésors insoupçonnés de La Médiathèque seront mis en vente au tarif exorbitant de 0,20€ à 2€ pièce !

Curioso, nouvelle formule d’abonnement

30 Juil


A partir du 30 juillet 2010, et pour une durée de 2 mois,

Curioso vous ouvre les portes de la curiosité !

La formule est idéale pour accéder aux énormes collections de la Médiathèque et satisfaire les curiosités les plus capricieuses !

Comment fonctionne Curioso ?

Pour 20€, vous pouvez emprunter jusqu’à 40 médias.

Pour 40€, vous pouvez emprunter jusqu’à 100 médias.

Votre Curioso sera valable durant 4 semaines.

Les DVD fiction et les jeux comptent pour 2 unités.

Vous pouvez avoir en prêt maximum 10 médias à la fois.

Pratiquement, comment cela se passe ?

* Vous êtes membre de La Médiathèque

Il suffit de vous rendre dans la médiathèque de votre choix avec votre carte de membre et d’acheter votre Curioso au comptoir. Vous pourrez emprunter directement. Il est également possible de l’ obtenir en accédant à la page Mon Compte.

* Vous n’êtes pas membre de La Médiathèque

Il suffit de vous rendre dans la médiathèque de votre choix avec votre carte d’identité et de vous inscrire au comptoir en spécifiant que vous achetez un Curioso. L’inscription à la Médiathèque coûte 5€ et est valable à vie. Il vous sera également demandé une contribution de 1€ par an pour la rémunération des auteurs. Vous recevrez alors votre carte de membre.Vous pouvez alors emprunter directement !

Offre valable jusqu’au 30 septembre 2010.

Les Nuits Botanique 2010 …

27 Avr

Bien nbcampé dans ses habitudes printanières depuis son passage en « avant-saison » des grands raouts musicaux de l’été, le festival des Nuits Botanique remet le couvert avec une formule aux airs certes déjà connus mais qui, en raison de la souplesse des nombreux accents qu’elle autorise et de la proximité culturelle naturelle qui la sous-tend, est toujours motif à satisfaction; et qui plus est, à maints plaisirs ! Plus encore cette année avec l’absence quasi totale de noms qui affolent la blogosphère où collent à la bande F.M. – effet collatéral de crise ou envolée généralisée des cachets d’artistes? – Les Nuits demeurent un événement centré sur la découverte, cultivant dans une certaine mesure, un sens de l’hédonisme musical partagé. Quatre « salles » (les reconnues Rotonde et Orangerie, un Musée transformé pour le coup en auditorium, un Chapiteau ajouté pour l’occasion) à quelques dizaines de mètres maximum l’une de l’autre dans un décor qui, épisodique soleil printanier aidant, confère au parc (inaccessible pendant les festivités) et extérieurs directs bordant le corps bâtiment lui-même les apparences d’une soirée musicale au jardin. Et pour une fois, améliorer l’ordinaire de la boustifaille festivalière devient un jeu d’enfants, y compris pour les spectateurs du Cirque Royal qui ne sont jamais qu’à un jet de pierre de là ! La programmation respecte l’habituel dosage pop/chanson/humeurs électroniques, mais avec une présence un peu plus affirmée du hip-hop, contrastant avec une musique (dite) du monde réduite à portion congrue et une toujours inexplicable case (quasi) blanche à la rubrique « expressions sonores burnées » ! Les Belges, du Nord comme du Sud, sont en nombre et ont comme chaque année droit à leurs traditionnelles « facilités » du type « 1 billet toutes salles » (le 11) où se glisseront en catimini quelques allochtones soniques! Enfin, la désormais soirée « par-delà les genres » (le 07) qui fait se rejoindre le temps d’une éphémère et unique collaboration un compositeur orienté classique et cinéma (l’Italien Ludovico Einaudi) et deux électrons libres (le violoncelliste Vincent Segal et Ballake Sissoko, joueur de kora) qui ont déjà travaillé ensemble. Quelques vieilles connaissances, un album tout chaud sous le bras, reviennent sur les lieux comme pour prendre des nouvelles d’un amis de la famille: les toujours sémillants The Tindersticks (le 13 avec Françoisz Breut), l’inusable Brigitte Fontaine (le 16) ou les sœurs siamoises Cassidy de Cocorosie (avec Efterklang le 15). On aura une petite préférence, côté rock, pour les sombres Black Rebel Motorcycle Club (le 14), les furax d’Archie Bronson Outfit (le jour d’ouverture), les rétro-futuristes classieux de Trans Am (8) et les garagistes bluesy de The Black Lips, dédoublés ce soir-là (en The Almighty Defenders, groupe composite de The BL et de King Khan & BBQ, également dans la place le 13). On gardera une oreille disponible pour les volutes de délicatesse de la harpiste Joanna Newsom (le 14), les brumes électriques de The Deerhunter (+ Dodos le 12), le lyrisme tendu de The Wolf Parade (le 16) et élégance innée de Richard Hawley (17). Entre Paul Kalkbrenner (07), Le Peuple de L’herbe (08), Chapelier Fou (09), The Chap & Cold Cave (15), une dubstep night (le 15, avec Wiley, BunZero…), Sexy Sushi (17) et Jamie Lidell (jour de clôture), les machines et guiboles n’auront, toutes tendances électroniques confondues, guère le temps de refroidir ou de s’ankyloser. Et après le doublé Speech Debelle/IsWhat?(12), l’échappée belle Casey (de La Caution, le 13), et celle, tranchante, de Baloji (17), le retour en grâce de RJ2D2 (le 14, déjà complet) et les singes toujours malins de Bonobo (+ The Field), on espère n’entendre plus personne parler d’immobilisme à propos d’un hip-hop aussi joliment diversifié et représenté. Enfin, en regard de quelques coups de cœur assumés (Gablé et Madensuyu le 09 et We Have Band la veille), on ne pourra que contenir un sourire en face de la gageuse de l’énième retour en forme (?) de la veuve Cobain (Hole, le 10), du rescapé de la vie Gil Scott-Heron (12), de la validité des résultats du MusicOmaton (qui reprend le principe du photomaton et l’applique au sampling), et … de la bonne humeur de Jean-Louis Murat (le 09 avec la fofolle Scout Niblett) !
YH.

LES NUITS BOTANIQUE
Du mercredi 07/05 2010 au samedi 16/05 – 20h – Bruxelles – Le Botanique et Cirque Royal.
Rue Royale 236, 1210 Bruxelles.
Prix: de 7  EUR à 34 EUR (tarifs moindres avec la Botacarte)
http://www.botanique.be/

%d blogueurs aiment cette page :