Tag Archives: punk

René Binamé joue à la Médiathèque de l’ULB-XL le 17 avril à midi.

9 Mar

Image

René Binamé aime la chansonnette et les ritournelles.

René Binamé accumule les concerts dans les grandes villes et les petits villages.

René Binamé embrasse son amour sans lâcher son fusil.

René Binamé juxtapose et superpose les mélodies fluettes et les murs de guitares.

René Binamé chante en français souvent, en wallon et en flamand parfois.

René Binamé n’aime pas le capitalisme, il n’aime pas être réduit au travail, il n’aime pas être soumis à l’argent.

René Binamé préfère retourner la terre, manier la truelle le ciseau le laser, faire l’amour au bord de la rivière, gambader dans la bruyère…

René Binamé aime le pogo convivial, tendre, chaloupé, langoureux, pas le pogo bobo.

René Binamé a pondu une chiée de disques et en prépare une autre, mais il a tout son temps.

Le Mercredi 17 avril à midi.

Adresse :
La Médiathèque de l’ULB-XL
Campus ULB Solbosch – Bâtiment U
Av. Paul Héger
1000 Bruxelles (situé sur la Commune d’Ixelles)
Tél : 02/647.42.07 – Mail : ulb@lamediatheque.be
Accès gratuit

 

Publicités

René Binamé « the Leipzig Band Battle session »

2 Fév

Image

René Binamé n’est pas le nom de mon garagiste… « René Binamé est un groupe belge, qui fait dans la chansonnette punk aux textes incisifs. D’abord clairement anarcho-punk puis teinté de sonorités électro, le groupe évolue aujourd’hui, depuis le départ du claviériste, vers une tendance free-punk. » (Wiki)

(NDLR : à la lecture de cette chronique, le claviériste cité plus haut nous répond: « L’article de Wikipedia cité dans la chronique, à propos des dites ‘sonorités électro’, pourrait occulter que Binam a plus souvent que moi impulsé des versions « électro » sur les albums d’avant 2003. D’ailleurs, depuis 2008, les réapparitions sur scène du spectre du claviériste disparu infléchissent ponctuellement la tendance dite free-punk vers une touche plus krautrock’n’roll, CQFD ».)

Dans ce cas précis, René Binamé nous offre un 33t de reprises. Ce disque est une séquelle du mémorable BAND BATTLE OF THE YEAR : HOT COVER ONLY : RENE BINAME VS WOJCZECH (groupe grindcore/trash allemand) qui a cloturé le Zorofest, un gros festival dans et autour du Zoro, énorme squat à Leipzig.Ils avaient reçu, pas longtemps avant, le défi et une liste de catégorie (Sabrina vs Samantha Fox, Accept vs Scorpions, …), ça a été intense à préparer et à jouer, en ping pong avec Wojczech, applaudimètre après chaque échange, mais ils ont lamentablement perdu l’épreuve surprise du Houla Hop (traîtrise !)

La liste des titres :

Face A

Could it be magic de Barry Manilow, déjà repris par Donna Summer, Take That, …

Je survivrai de Régine, l’adaptation française du I Will Survive de Gloria Gaynor

La nuit de Salvatore Adamo

I’m still standing de Elton John

Quand revient la nuit de Johnny Hallyday, l’adaptation française de Mister Lonely

Face B

Princess of the dawn de Accept

Touch Me (I Want Your Body) de Samantha Fox

Enola Gay de Orchestral Manoeuvre in the Dark

Ce 33t (offert par René Binamé himself!) peut être emprunté gratuitement à la médiathèque de l’ULB sous la référence Z02058.

Bien à vous, jeff

The Saints – « All Time Through Paradise »

23 Jan

« The Saints » est un groupe Australien qui débute en 1974. C’est un mélange de Rythm and Blues et de Rock-Garage quasiment inconnu, à cette époque, dans leur pays.

Ils se feront remarquer avec le morceau « I’m stranded » en Angleterre, en pleine vague Punk, en 1976. Ce groupe devient, donc, associé au mouvement « Punk » suite à cela.

« All times trough paradise » est un quadruple cd comprenant les  3 premiers albums et un « live » à Londres datant de 1977.

Ce cd est actuellement en dépôt à la médiathèque de l’ULB sous la référence : XS024K.

Bonne écoute, Jeff

%d blogueurs aiment cette page :